5 étapes pour un bon SEO

5 étapes pour un bon SEO

5 ÉTAPES INDISPENSABLES POUR AVOIR UN BON RÉFÉRENCEMENT

Voici 5 étapes à suivre pour être bien référencé sur Google.

La situation de votre site n’évolue-t-elle pas en matière de référencement ? Ou plus grave encore, vous êtes en recul. Ou peut-être que vous êtes toujours resté au point de départ ? Lisez cet article jusqu’à la fin. Il comprend plusieurs étapes pour s’attirer la faveur des robots de Google et, ainsi, être plus visible dans les résultats de recherche naturels. Que votre site soit référencé à tel ou tel niveau, cet article vous sera utile :

  • Vous êtes en quête de nouvelles idées.
  • Vous constatez une régression du trafic Google
  • Vous suspectez une pénalisation de la part Google
  • Vous faites des efforts pour avoir un bon référencement. Pourtant, vous sentez que votre trafic stagne.

Alors, vous êtes invités à suivre les 5 étapes qui sont les suivantes :

  1. Audit technique SEO
  2. Stratégie de mots-clés
  3. Optimisation du contenu
  4. Optimisation de l’expérience utilisateur
  5. Travail sur la notoriété du site

Étape 1 : Audit technique SEO

Tout d’abord, un audit technique exhaustif au préalable de votre site est nécessaire. C’est indispensable, car il permet d’identifier les problèmes qui empêchent votre site d’être bien référencé. Parmi ces problèmes, il y a de possibles sous-optimisations.

Ainsi, si vous souhaitez améliorer votre trafic Google, remplissez d’abord les critères fondamentaux en matière de référencement. Ici, vous trouverez un outil qui a été conçu pour cela. Il s’agit de RM Tech. C’est un outil à cout minime permettant de faire un audit technique. Ce serait mieux si vous pouviez tout de suite en lancer une session en version gratuite, juste pour qu’il puisse identifier les problèmes s’il y en a. Dans le cas où il ne trouve rien d’anormal, vous pouvez passer à la deuxième étape. Au contraire, s’il identifie des problèmes, vous pouvez les rectifier en appliquant les recommandations prescrites dans le rapport complet. Attention, c’est payant.

Synthèse d’un audit gratuit SEO réalisé par RMTech

Il n’est pas souhaitable de passer à l’étape 2 tant que les ronds rouges persistent. Rectifiez d’abord les problèmes. De plus, ce serait bien aussi si vous pouviez traiter les ronds en jaune.

Aussi, il est préférable de compléter l’audit technique de votre site en effectuant un audit avancé de vos sitemaps. Cela va vous permettre d’identifier vos pages orphelines, mais aussi d’avoir un état de vos sitemaps, s’ils sont bien complets et à jour.

Pour avoir un aperçu de ce que RM Tech donne, vous trouverez ici un exemple de rapport d’audit SEO au format PDF. Ensuite, pour faire un audit de référencement, ici, vous trouverez les démarches à suivre. Enfin, créez un compte Search Console, afin de pouvoir être au courant quand Google vous indique des erreurs ou des avertissements.

Étape 2 : Révisez votre stratégie de mots-clés

C’est à partir des besoins de l’internaute que vous devriez choisir vos mots-clés et non pas à partir de ce que vous offrez.

Vous avez sans doute déjà choisi vos mots-clés. Vous avez établi une liste de requêtes qui vont permettre à votre site d’arriver en première page des résultats de recherche de Google.

Pourtant, il est préférable de démarrer avec une page blanche et avec une perception tout à fait autre, cela pour les raisons suivantes :

  • Il se peut que votre liste soit obsolète. Comme votre offre, elle a besoin d’être mise à jour afin de correspondre aux intentions de recherches des internautes qui ont, eux aussi, évolué.
  • C’est peut-être un référenceur qui a constitué votre liste de mots-clés. Ce qui fait qu’elle est peut-être incomplète ou ne correspond pas vraiment à l’idée générale de votre site.
  • Beaucoup trop d’expressions-clés génériques, ce n’est pas bon pour un site en quête de bon référencement. Or, c’est peut-être le cas du vôtre, car vous avez cru que c’est ce qu’il y avait de mieux à faire. Sachez alors qu’il n’est pas utile de viser les requêtes qui sont déjà trop utilisées, de même qu’il ne sert à rien d’utiliser des mots-clés trop vagues.

 

Alors pour ce faire, sans trop entrer dans les détails (les détails sont ici), voici les étapes que vous devriez suivre :

  1. Précisez bien les objectifs de votre site. Clarifiez-les autant que possible. Est-il question de vente en ligne ou de revenus publicitaires ? Ou tout à fait autre chose ?
  2. Créez une liste et mettez-y vos persona, c’est-à-dire les clients que vous ciblez avec votre site. Est-ce que vous touchez aussi bien les jeunes que les personnes plus âgées ? Tout autant que les spécialistes, les amateurs y trouveront-ils ce qu’ils cherchent ? Il en est de même pour les professionnels que pour les particuliers.
  3. Listez vos offres les plus importantes. Cela peut être du contenu, des produits, mais aussi des services…)
  4. Prenez les offres un par un, puis mettez-vous à la place de chaque persona et interrogez-vous sur ce qui pourrait l’intéresser dans l’offre. Puis, pensez aux requêtes qu’elle pourrait formuler dans le moteur de recherche de Google. Des outils autres que le brainstorming sont à votre disposition. En voici quelques-uns :
  • Google Suggest qui vous est directement accessible depuis Google, ou bien par le bras d’outils comme keyword.io ou bien ici.
  • Sur le bas de la page de recherche Google sont indiquées les recherches associées.
  • Google Trends
  • Les outils qui génèrent des mots-clés. Il y a SEMRush, 1.fr, SEOQuantum ou encore Visiblis et bien d’autres encore. Il faut toutefois faire attention, car il se peut qu’on ne puisse pas toujours exploiter ces outils. Il faut également veiller à ne pas trop incorporer de mots-clés provenant de ces outils dans vos pages.

 

  1. Dressez un tableau et mettez-y toutes vos requêtes. Veillez à ce qu’ils soient disposés une par ligne. Puis indiquez l’offre correspondante dans une colonne.
  2. Pour chaque ligne du tableau, indiquez l’adresse de votre site, c’est-à-dire l’adresse de la page qui corresponde le plus au mot-clé concerné.

 

Jusque-là, vous avez accompli un excellent travail qui est fondamental. Selon ce que vous aurez comme résultats de la dernière étape ci-dessus, il se peut que vous aboutissiez aux situations suivantes avec quelques-uns des mots-clés :

  • Soit, il n’y a pas de page qui y corresponde. Dans ce cas, la meilleure chose à faire est d’en créer, ou du moins en prendre une qui existe et qui s’en rapproche le plus. Par la suite, il vous reste à le compléter.
  • Soit vous aurez toute une multitude de pages correspondant à un même mot-clé. Dans ce cas, vous avez un problème de structure. Pour cela, vous êtes amenés à construire une page « mère »

Étape 3 : vous devez optimiser votre contenu.

Grâce à l’audit technique, désormais, vous savez en quoi votre site est vulnérable. Vous savez aussi les contenus qui manquent. Alors, passez maintenant à la mise en pratique de tout ce qui a été dit et améliorez vos contenus.

Histogramme qui permet de voir de manière plus rapide les scores QualityRisk que vous avez sur vos pages.

Commencez par travailler avec les pages correspondants aux mots-clés qui se trouvent dans la liste dont on a évoqué précédemment à l’étape 2. Ils doivent avoir un contenu impeccable, c’est pourquoi chacune des pages doit contenir :

  • Un titre descriptif qui accroche. Il doit contenir des mots-clés.
  • Une balise meta-description dont la rédaction a été faite à la main. Elle doit être la plus explicite possible vis-à-vis du contenu et elle doit inciter l’internaute à cliquer sur le lien. Dès qu’il clique et qu’il aperçoit son libellé dans la page résultats, il faut qu’il bouillonne d’envie d’aller plus loin. Ici, vous trouverez des conseils pour recevoir davantage de clics dans les pages de résultats du moteur de recherche.
  • Zéro contenu dupliqué. Pour en savoir un peu plus, rendez-vous ici ou ici.
  • De la valeur ajoutée en grande quantité. Bien évidemment, la taille est de mise (nombre de mots). Mais il faut également miser sur d’autres éléments.

Alors, retenez bien que le titre, ainsi que l’extrait dans les pages de résultats des moteurs de recherche doivent être le plus accrocheurs possible. L’objectif est bien évidemment de décrocher un maximum de clic, ce qui va hausser le taux de clic sur votre page.

Par ailleurs, les expressions identifiées à la deuxième étape, et qui sont mentionnés dans le tableau dont on a parlé ci-dessus, doivent être inclus dans le texte de chacune de vos pages stratégiques. Par ailleurs, inutile de vous coller aux mots. Google est déjà assez intelligent pour en comprendre le sens. Au cas où vous l’ignorez, Google est passé de l’analyse des mots-clés par vision à l’analyse par le sens qu’ils renferment.

Mais alors, investir dans la rédaction web est-il autant rentable ?

Une étude de grande d’envergure sur la SEO a été faite en avril 2019 pour tenter d’élucider cette question. Sur la base de 84 millions de pages ainsi que 3,5 milliards de visites, la réponse suivante a été obtenue :

Les pages qui contiennent suffisamment de textes dans sa zone principale génèrent 3,7 fois plus de visites que les pages qui n’en contiennent pas suffisamment. Vous trouverez ici un extrait des résultats.

Cette étude My Ranking Metrics met en évidence une forte corrélation entre la taille du contenu (zone principale de la page) et les performances en référencement naturel.

Si vous pensez que vous n’avez pas suffisamment de temps pour créer et optimiser du contenu éditorial, vous faites erreur. Si vous réagissez en disant que vous le ferez plus tard quand vous aurez du temps, ce serait une grosse erreur dans la stratégie de référencement que vous appliquez. Pour une meilleure compréhension de ce point fondamental, suivez cette vidéo.

La meilleure option est de faire rédiger vos contenus par des rédacteurs web sous-traitants qui connaissant le SEO. Et si votre budget est minime, vous pouvez toujours scruter les plateformes de rédaction web, à l’instar de TextBroker, GreatContent ou encore Textmaster.

Vous avez de nombreuses pages qui n’ont pas suffisamment de contenu. Alors, comment identifier les pages qu’il faut traiter en premier, c’est-à-dire celles qui ont les qualités les plus déplorables ?

Une fois que vous avez dépassé les pages stratégiques repérées à la deuxième étape, assurez-vous que votre site ne comporte aucune page dont la qualité est trop faible. Pour cela, il y a deux solutions possibles :

  • La première méthode est visible ici.
  • La deuxième méthode est de faire l’évaluation qualitative de chaque page. C’est l’alternative quand vous ne pouvez pas accéder à Google Analytics et Search Console. Dans ce cas, il est recommandé de lire ce dossier qui parle de la qualité et le référencement dans Google. Puis, vous pouvez aussi regarder par ici.

Remarque : Dans l’étape 2, vous avez fait la liste de vos pages les plus importantes. Vous pouvez vérifier les indices Zombie et QualityRsik

 

Étape 4 : Les expériences utilisateur

L’expérience utilisateur ou UX est très importante. Elle est dorénavant indissociable de l’optimisation traditionnelle de la SEO d’un site. Alors, comment faire pour que le taux de satisfaction, ou le taux de transformation puisse croitre et qu’on puisse être plus visible dans les moteurs de recherche ?

L’amélioration de l’UX ainsi que du taux de satisfaction est essentielle pour votre référencement. Voici un conseil relatif à cela :

Ayez l’obsession d’idée comme quoi l’internaute qui visite votre site, après avoir cliqué le lien à partir d’un SERP Google, ne rebrousse pas chemin, surtout s’il n’y est resté que très peu de temps. Le pire des scénarios serait qu’un nombre important d’internautes venant du trafic « organic » agissent comme tel. Au contraire, vous devriez faire en sorte qu’ils ne rebroussent pas chemin vers Google. Cela vous permettra de tirer votre épingle du jeu vis-à-vis des algorithmes affilés à la qualité et à la satisfaction utilisateur comme Panda, Phantom, etc. Si vous voulez en savoir davantage, cliquez sur ce lien-ci. Il y est donné les moyens pour garder l’internaute le plus longtemps possible sur son site. Voici quelques extraits :

Compatibilité avec les appareils mobiles.

Votre site doit être compatible avec les appareils mobiles. Il faut que la navigation sur votre site via un smartphone soit facile et fluide. Cela doit assurer un taux de transformation excellente. La raison pour laquelle vous n’avez pas beaucoup d’internautes mobiles qui visitent votre site est peut-être parce que ce dernier n’est pas encore « mobile-friendly ». Alors, n’attendez plus, conformez votre site au label « mobile-friendly ».

La vitesse de votre site

Votre site doit réagir le plus vite possible au clic des internautes. Ainsi, il sera plus efficace en matière de revenus générés, de contacts récupérés et bien d’autres encore. De plus, c’est un excellent moyen pour améliorer votre SEO. Pour cela voici quelques recommandations :

Dans un premier temps, vous devez étudier la vitesse de crawl de Google. Ici, il est seulement question du temps de téléchargement. Les images ainsi que l’exécution de JavaScript ou CSS ne sont pas prises en compte. Pour cela, rendez-vous dans Search Console rubrique « Exploration », puis dans Statistiques sur l’exploration. Vérifiez alors que vous avez un temps de téléchargement moyen en dessous de 600 ms. L’idéal serait d’avoir un temps aux alentours de 400 ms, voire 200 ms dans la mesure du possible, car ce n’est pas suffisant de se contenter de la moyenne. Toujours dans la même foulée, faire un audit RM Tech vous permet d’avoir des précisions sur le temps de chargement de chaque lien (URL). De cette façon, vous en saurez plus sur les pages dont il faut optimiser en premier.

Ensuite, lancez une autre étude sur la vitesse du côté des internautes cette fois-ci. Ici, il est question de temps de chargement, ce qui inclut les images et l’exécution des différents scripts de page. Ainsi, pour optimiser la vitesse de votre site, vous pouvez utiliser l’outil de diagnostic qui est ici. Mais vous pouvez aussi faire mieux en optant pour un une offre en mode SaaS qui est détaillée ici. Enfin, cliquez ici pour quelques conseils supplémentaires.

Naviguer facilement sur le site

Afin de savoir s’il est facile ou compliqué de naviguer sur votre site, le meilleur moyen est d’avoir recours à l’aide de plusieurs personnes pour le tester. Veillez à ce que ce soit des personnes qui n’ont jamais visité votre site. Ensuite, vous allez leur poser les questions qui seront données plus bas. Si vous récoltez beaucoup de réponses négatives de leur part, cela signifie que vous devez améliorer votre site. Voici les questions :

  • Obtient-on en moyenne 1 à 2 secondes pour le modèle économique de votre site, et ce, peu importe la page qui est consultée, en premier ?
  • Est-ce qu’on trouve assez rapidement les pages les plus stratégiques ?
  • Chaque page comporte-t-elle un fil d’Ariane clair et facilement repérable ?
  • Pour ceux qui n’ont jamais visité le site, est-ce que les menus sont faciles à appréhender ?
  • Les pages sont-ils en grande partie dotés de liens qui redirigent vers des pages connexes ?

Notez que vous avez les pages stratégiques de votre site dans la liste dont on a évoqué à l’étape 2. Ensuite, pour chaque page, évaluez sa profondeur. Rendez-vous dans les annexes de votre audit RM Tech. L’idéal est que ces pages soient au niveau 1, c’est-à-dire que l’on peut accéder directement depuis la page d’accueil. Dans le pire des cas, au niveau 2.

Un taux de conversion optimisé

Vous réussissez à attirer beaucoup de monde sur votre site. C’est un bel exploit qui est fondamental. Mais il est d’autant utile que vos visiteurs remplissent vos objectifs. Cela garantit le succès de vos activités en ligne. Ces activités peuvent être des achats en ligne, des appels téléphoniques, ou encore des remplissages de formulaires de contacts et bien d’autres encore. Ainsi, mesurez vos taux de conversion pour que vous puissiez prendre des mesures pour l’augmenter.

D’autre part, pour mesurer vos audiences, ayez recours à des outils performants comme Google Analytics. Mais il vous faudra surement aussi collaborer avec des experts de la conversion. Pour ce faire, procédez à des tests en utilisant des outils A/B. Cela va vous permettre d’optimiser l’organisation et la présentation de votre offre.

Étape 5 : Améliorez votre notoriété

Comme à ses tout débuts, l’algorithme de Google tient compte de la notion de notoriété. Mais désormais, outre le fait qu’elle passe par les backlinks, elle passe également par le développement de la marque ainsi que l’explosion des réseaux sociaux.

Backlinks, marque, réseaux sociaux, la notoriété est toujours au gout du jour.

Google se permet d’évaluer la notoriété de votre site. Le succès de votre référencement naturel dépend pour beaucoup de cette notoriété. C’est d’ailleurs ce qui va permettre à votre trafic de décoller. Bien évidemment, la condition sine qua non est que vous avez suivi scrupuleusement les indications des 4 étapes ci-dessus.

Avant, la logique était d’obtenir un maximum de backlinks, c’est-à-dire des liens de redirection vers votre site. Mais désormais, les mots-clés sont tout aussi importants. On s’en sert comme texte cliquable.

Mais à part cela, il est également 2 éléments stratégiques qui contribuent à rehausser la notoriété de votre site. Posez-vous ces deux questions :

  • Est-ce qu’il y a une marque, qu’elle soit officielle ou assimilée, associée à votre site ? S’agit-il d’une marque forte ?
  • Qu’en est-il du succès de votre site sur les réseaux sociaux ? Vos pages sont-elles partagées sur ces réseaux ?

De toute évidence, en termes de marque associée, Google veut identifier celle qui est associée à votre site. Plus le nombre d’internautes qui le cherchent chaque mois est en hausse, plus Google l’estime comme étant importante. L’idéal, ce serait qu’il y ait de nombreux internautes qui effectuent des recherches mixtes de types marque + mot-clé. C’est ce qui permettra à Google de classer votre site comme étant essentiel par rapport à cette thématique.

En ce qui concerne les backlinks, vous pouvez toujours chercher des spots qui échapperont à toutes détections de Google et sur lesquelles vous posez vos backlinks. Néanmoins, voici certaines des bonnes idées à propos des backlinks :

  • Vous trouverez ici la manière de profiter de vos liens entrants qui redirigent vers des pages d’erreurs 404.
  • Ayez constamment l’œil sur vos backlinks, afin d’être averti au cas où ils disparaissent. Il est encore possible dans certains cas d’y remédier collaborant avec le site concerné.
  • Parlez avec ceux qui mentionnent votre site sans affilier un lien. Collaborez avec eux dans la mesure du possible en leur invitant à changer la mention pour un lien.
  • Vous avez de nombreux partenaires dont des fournisseurs, des revendeurs, voire des clients. Collaborez avec eux en leur demandant de bien vouloir parler de vous et de votre site sur les leurs.
  • Faites appel à des journalistes et montrez-leur vos expériences dans une certaine thématique. Puis, dites-leur que vous êtes prêts à apporter votre contribution à leurs prochains articles.
  • Voyez de près les backlinks qui ont été décrochés par les sites concurrents et qui proviennent de sites qui ne font pas de lien vers votre site.

Les questions-réponses SEO

Comment être bien référencé sur Google ?

C’est assez compliqué, et il y a un travail de longue haleine derrière. Toutefois, il faut bien respecter les principes fondamentaux qui sont les suivants :

  • Cherchez à atteindre la perfection sur tous les aspects techniques. Pour cela, procédez à des audits et apportez les corrections nécessaires.
  • La qualité de votre contenu doit dépasser celle de vos concurrents. Il doit être parfaitement conforme aux attentes des internautes que vous ciblez.
  • À propos de la marque associée à votre site, il est impératif qu’elle soit reconnue au sein de votre domaine d’activité. Autrement dit, vous aurez des requêtes qui sont attribuées à la marque, ainsi que des backlinks naturels, etc.

 

De quelle manière puis-je améliorer mon référencement afin que mon site apparaisse en première position dans le SERP de Google ?

Dans un premier temps, assurez-vous d’avoir mis en application tout ce qui a été rapporté dans cet article. Puis, souvenez-vous que Google affiche uniquement des pages dans les SERP et non des sites. Pour cela, choisissez bien, compte tenu de son importance, votre page stratégique qui est censée apparaitre en première page dans les pages de résultats de recherche. C’est seulement par la suite que vous en trouverez d’autres. À ce propos, cliquez sur le lien suivant pour savoir comment passer de la deuxième page du SERP de Google à la première page.

Le référencement sur Google, est-ce encore gratuit ?

Comme vous n’avez pas à verser le moindre sou à Google pour être positionné sur le SERP, on peut donc en conclure que le référencement est gratuit. Cependant, des ressources techniques, financières et humaines sont déployées dans la concrétisation du projet de référencement. Cela veut dire qu’on ne peut pas vraiment dire que le référencement ne coute rien. Mais finalement, investir pour le référencement permet de gagner beaucoup plus que d’acheter de la publicité sur les moteurs de recherche.

Quel est le cout d’un référencement sur Google ?

Quelques lignes ne vont pas suffire à répondre avec exactitude à une telle question. D’autant plus que cela dépend de plusieurs facteurs, à savoir :

  • L’envergure du site ainsi que sa complexité : On entend par cela le nombre des liens (URL), le nombre des modèles de pages et des sous-domaines, etc.
  • L’ancienneté de votre site : Bien qu’ils aient de meilleures notoriétés par rapport aux sites récents, les sites anciens qui regorgent de particularités diverses sont souvent difficiles à améliorer.
  • La concurrence au sein de votre secteur d’activité : Prévoyez dans vos budgets tous les différents modules dont on a évoqué dans cet article. C’est indispensable. Pour un site tout petit, plusieurs centaines d’euros tout au plus vous seront nécessaires pour améliorer son SEO. Mais pour la majorité des sites, il faut débourser quelques milliers d’euros. Et pour les sites de très grande envergure, il en faut encore plus.

Mon site WordPress ? Que faut-il faire pour bien le référencer son ?

À l’instar des autres sites conçut avec d’autres CMS, il est plus que nécessaire de bien travailler et optimiser un site WordPress pour le référencement.

 

Tags:
benoit@lecourtier.net
Benoit Lecourtier
benoit@lecourtier.net

Créateur de l'agence lecourtier.net, passionné et expert dans la création de site internet et le référencement naturel SEO, mes 15 années d’expériences en agence web et com m'ont permises de mettre en place des services plus transparents & moins onéreux.

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.

Call Now Button
Bénéficiez de 2 semaine de référencement SEO 100% gratuitement, pour développez vos ventes et votre activité !
Cliquez ici